fbpx

7 histoires de sérendipité

La sérendipité, c’est le fait de découvrir quelque chose par un heureux hasard, souvent en cherchant à faire quelque chose de très différent.
Hmmm… Intéressant
!

Image de caro_oe92 chez Pixabay 

Séren quoi ?
– C rang 10 π T
– Cerf an dis pie thé
– Sé-ren-di-pi-té.

Ce n’est pas facile à dire mais on s’y fait rapidement.
J’ai découvert ce mot avec le titre d’un album génial de Tal Wilkenfeld : « Serendipity », album que je vous conseille fortement si vous aimez le jazz, les jeunes bassistes virtuoses ou les deux à la fois. Je trouvais le mot à la fois énigmatique et joli.

Quand j’ai cherché sa définition, je me suis dit qu’ils avaient trouvé le mot parfait pour ce mystérieux hasard qui fait que certaines choses arrivent sans qu’on s’y attende.

Des exemples de sérendipité, il y en a énormément ! J’ai déjà parlé du post-it, mais je vous en propose d’autres. Dans certains cas, je pense qu’il s’agit plus de légendes que d’autre chose, mais ce n’en est pas moins instructif.

Le chocolat cramé

Un jour, Frédéric Bau, chocolatier, faisait la démonstration d’une recette à base de chocolat blanc. Après avoir utilisé la dose dont il avait besoin, il oublia le chocolat blanc sur le feu. Quand il le retrouva 10 heures plus tard, le chocolat était devenu un nouveau chocolat qu’il n’avait jamais vu (et jamais goûté). Un chocolat blond au goût caramélisé.
Ainsi est né le chocolat Dulcey.

Le navigateur qui perd la boussole

Christophe Colomb cherchait une nouvelle route pour rejoindre les Indes orientales. Quand il mit le pied à terre, il appela les autochtones « indiens ».
Le problème, c’est qu’il n’était absolument pas en Inde, il venait de « découvrir » l’Amérique. Je mets « découvrir » entre guillemet, parce que l’Amérique avait déjà été découverte par ceux qui y vivaient : les américains, rebaptisé Amérindiens par la suite.
Mais cet abruti a vite fait de s’attribuer la découverte d’un continent déjà découvert par un peuple qu’il a pris pour un autre.

Il neige du maïs

Le directeur d’un sanitarium imposait un régime végétarien à ses patients. Les aliments proposés n’avait aucun goût, car il pensait que ça permettait de lutter contre… La masturbation. Un génie !
Un jour, il laissa du blé bouilli à refroidir. À son retour, le blé était rassis. Mais il décida tout de même, par mesure d’économie (le bonhomme est radin avec ça) de continuer à le travailler pour le servir à ses patients. En l’aplatissant et en le faisant ensuite griller, il se rendit compte que ça donnait des « flocons » croquants.
Ces flocons eurent un grand succès auprès de ses patients et il décida de retenter l’expérience avec d’autres céréales. Le maïs donnait des flocons délicieux. Ainsi, John Harvey Kellogg venait d’inventer les Corn Flakes.

Colle tes doigts

Une équipe de scientifiques cherchaient un nouveau type de plastique pour les réticules des viseurs de fusils. L’idée était de remplacer le fil d’araignée utilisé jusque là et de le remplacer par un plastique semi transparent. Ils se retrouvèrent avec une substance qui collait à presque tout, beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP trop puissante. On n’y trouva aucun intérêt et la substance fut oubliée.
Quelques années plus tard, deux chercheurs décidèrent de reprendre ce projet et comprirent rapidement qu’il avait un fort potentiel commercial. La super glue (qui eu différents noms avant celui que nous connaissons tous) fut mise en vente.
« Fun » fact : La super glue colle extrêmement bien à la peau, vous l’avez sans doute expérimenté plusieurs fois. Elle fut utilisée par l’armée sur les champs de bataille pour refermer les blessures et ainsi éviter l’infection. C’était plus rapide que de recoudre. Mais je n’ose imaginer comme ça se passait quand il fallait… Réouvrir…

Le Rock a le Blues

Un berger un brin coureur de jeunes donzelles laissa son casse-croûte (du pain et du caillé de lait de brebis) sur un caillou dans une grotte, le temps d’aller batifoler avec une jolie femme.
En retournant dans sa grotte, il se rendit compte que le caillé était recouvert de moisissure. Affamé, il mangea alors le premier morceau de roquefort au monde.

Jack es-tu là ?

Une expédition, partie chercher des sous marins américains qui avaient coulé en eau profonde, fit une découverte inattendue. Ce qu’ils ont découvert avait été recherché plusieurs fois, sans succès : le Titanic.

Haut les coeurs

Un laboratoire pharmaceutique cherchait un traitement contre l’angine de poitrine, une maladie cardiaque.
Lors des premières études cliniques, le médicament n’eu pas l’effet escompté sur ladite maladie cardiaque. Mais les cobayes masculins eurent la drôle de surprise d’avoir… Une belle érection. Le viagra était né.

Et alors ?

La sérendipité est un pied de nez à la logique, à la recherche ou à la création. Elle est presque magique. Alors quand un projet ou une idée vous semble inutiles, nuls ou sans avenir. Ne les jetez pas.
Soyez toujours à l’affut de toutes nouvelles idées qui pourrait vous faire voire les choses sous un angle totalement nouveau et inattendu, on ne sait jamais !

Et vous ? Avez-vous des histoires de sérendipité à partager ? Faites ça en commentaires, j’adore ce genre d’histoires !

Prenez soin de vous,

Tom

Vous avez aimé cet article ? Incrivez-vous à la newsletter pour n'en rater aucun, vous recevrez un e-book gratuit par e-mail !
(Pensez à vérifier vos spams si vous ne recevez rien)

* champ obligatoire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le : Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *