On se motive !

La motivation est nécessaire si on veut changer de vie. Sans elle, vous abandonnerez en plein milieu du chemin ! Alors motivez-vous !

Image de composita chez Pixabay 

Sans motivation, rien ne marche. C’est aussi simple que ça.
Et quand on veut changer de vie professionnelle, il va généralement en falloir une sacrée dose !
Mais alors, comment la trouver et surtout, comment la garder ?

Aucune méthode magique, alors voilà quelques idées :

Faites des listes

Pour se motiver, il faut avoir une idée, même vague, d’où on veut aller.
Commencez par faire une liste de vos objectifs principaux, mettez les en gros, en gras, en rouge, ce que vous voulez, ils doivent être bien visibles.
C’est le cap que vous vous donnez.

Maintenant que vous avez le cap, vous devez trouver le(s) chemin(s).
Si vous faites plein cap, vous allez vous décourager parce que la route sera semée d’embuches.

Réfléchissez à des étapes qui vous semblent importantes pour arriver à votre but. Mais faites attention à ce qu’il n’y en ai pas trop pour ne pas vous décourager.
Ce sont les étapes importantes.

Vous pourrez ensuite chercher des petits pas à faire entre chaque étape. Des petites choses relativement faciles qui vous permettent d’avancer, un peu comme une carte de jeu vidéo. Encore une fois, essayez de ne pas en mettre trop pour éviter le découragement.
Ce sont vos futures petites victoires.

Une fois que vous avez fait ce travail, vous pourrez avancer doucement, en tentant de remporter de petites victoires régulièrement, ça vous permettra d’avancer en prenant très régulièrement votre shoot de fierté d’avoir accompli quelque chose sur votre liste. Et ça vous permettra d’entretenir votre motivation !

Aussi, ne vous interdisez pas de vous balader, si une nouvelle voie apparait sur le chemin et qu’elle vous fait envie, allez quand même y jeter un coup d’oeil, on ne sait jamais. Ça pourrait vous amener à une destination très différente et pourtant parfaite pour vous !
Au pire, vous n’aurez qu’à reprendre votre chemin.

Souvenez-vous d’où vous venez

Savoir où on va, c’est une très bonne chose. Mais parfois, le chemin peut paraître long, trop long et démotivant.

Mais souvenez-vous : vous détestez votre job ! Si vous le détestez assez, vous avez forcément envie de vous en éloigner le plus possible !
Alors utilisez cette force pour avancer. Chaque fois que vous vous découragerez, vous n’aurez qu’à regarder derrière vous et voir cet horrible monstre auquel vous voulez échapper !
À partir de là, votre parcours devient un moyen de survie ! Et c’est justement dans ces moments-là qu’on se découvre des forces insoupçonnées ! Plus vous vous rapprocherez de vos objectifs, plus il vous semblera facile d’y arriver et vous aurez la satisfaction, en regardant derrière vous, de voir que le monstre est bien trop loin pour vous rattraper.

Pas de plan tatoué sur le dos et pourtant votre évasion sera réussie !

Ayez des objectifs émotionnellement forts

Vous devez charger émotionnellement vos objectifs.
Ça ne devrait pas être très difficile à faire si vous avez choisi des objectifs qui vont parfaitement avec votre définition du bonheur.

Fermez les yeux, imaginez-vous arrivé(e) au but. Pas quelque chose du style « oh c’est sympa, j’y suis », non ! Mettez-vous littéralement dans la peau du futur-vous vivant la vie dont vous rêvez, imaginez le contexte, les odeurs, les sourires, la lumière, les bruits, la musique. Vivez cette vie dans votre tête pendant quelques minutes. Vous ressentez ce bonheur qui commence à faire vibrer votre corps ? C’est parfait ! Vous êtes en train de créer un souvenir de votre futur (bizarre, hein ?). Il aura la même force émotionnelle que le souvenir du goût des gâteaux de votre grand-mère (ou de tout autre souvenir qui vous fait du bien).

Quand vous sentirez la démotivation poindre, fermez les yeux de nouveau, faites un retour vers le futur (je ne pouvais plus résister à faire cette référence !), sentez comme c’est bon, comme ça vous fait envie, le bien que ça vous fait.
Une fois de retour du futur, regonflé(e) à bloc, vous pourrez continuer à aller dans la bonne voie !

Prenez soin de vous

On peut parfois travailler pendant des heures sur un projet qui nous tient à coeur. C’est tellement grisant de se préparer à vivre la vie dont on rêve !

Mais vous devez absolument faire des pauses. Je vous le rappelle, faire un métier que vous aimez, c’est une bénédiction, mais vous n’êtes pas QUE votre (futur) métier.
Alors sortez, allez vous ressourcer dans un endroit que vous aimez, allez voir vos amis, regardez un film, écoutez de la musique. Et quand je dis « écouter de la musique » il ne s’agit pas d’écouter distraitement pendant que vous travaillez ou faites autre chose. Fermez les yeux, et écoutez. Pareil pour un film ou vos amis, oubliez votre smartphone ou ce qui peut vous distraire. Profitez !

Faites-vous plaisir, prenez un moment juste pour vous ou en famille, bref, n’oubliez jamais de vivre !

Vous avez aimé cet article ? Incrivez-vous à la newsletter pour n'en rater aucun, vous recevrez un e-book gratuit par e-mail !
(Pensez à vérifier vos spams si vous ne recevez rien)

* champ obligatoire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le : Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

2 commentaires

  • Bruno GONZALVEZ

    Je crois que le passage le plus important (sans pour autant dénigrer le reste de cet excellent billet), c’est la toute fin : « n’oubliez jamais de vivre ! »

    Parce qu’en fait, tout est là. Il faut travailler pour vivre, certes, mais pas vivre pour travailler. C’est malheureusement une erreur qu’on est nombreux à avoir commise (oui, oui, je dis « on », parce que j’ai été concerné à une certaine époque).

    Donc, si on arrive à comprendre que la finalité du travail, c’est d’avoir une meilleure vie (et d’en profiter de temps en temps !), alors on sera un poil plus motivé que si on se dit que la raison pour laquelle on se lève tous les matins c’est pour aller travailler.

    • Tom Frankson

      Je parle bien sûr en connaissance de cause… J’ai également été comme ça à une époque. Et malgré le travail acharné que je fais en ce moment, je fais de mon mieux pour être présent pour ceux que j’aime 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *